Jeff VanderMeer – La trilogie Annihilation (Tome 1)

jeffvandermeerannihilationtomeunlivres

Résumé

« Toute cette région était désertée depuis des décennies, pour des raisons qui ne sont pas faciles à raconter. Notre expédition était la première à entrer dans la Zone X depuis plus de deux ans et la majeure partie de l’équipement de nos prédécesseurs avait rouillé, leurs tentes et abris ne protégeant plus de grand-chose. En regardant ce paysage paisible, je ne pense pas qu’aucune d’entre nous n’en voyait encore la menace. »

La zone X est coupée du monde depuis des décennies. La nature a y repris ses droits. Quelques vestiges de civilisation subsistent dans une faune et une flore luxuriantes.

La première expédition décrit une contrée idyllique. La deuxième s’achève sur un suicide de masse. Les membres de la troisième expédition s’entretuent, ceux de la onzième reviennent amorphes et succombent à un cancer foudroyant. Nous suivons la douzième, composée de femmes.

Leur mission : cartographier le terrain et ne pas se laisser contaminer par la zone X.

Somptueusement écrit, un roman saisissant, une plongée claustrophobique en territoire inconnu, à mi-chemin entre Conrad et Lovecraft, qui mêle à la perfection thriller et SF.

« Nous étions quatre : une biologiste, une anthropologue une géomètre et une psychologue. J’étais la biologiste. Il n’y avait que des femmes, cette fois, choisies pour intégrer l’ensemble complexe de variables qui régissait l’envoi des expéditions. »

 

(Source Au Diable Vauvert)

Mon avis

L’histoire de ce roman est celle de quatre scientifiques, dont les noms ne sont pas révélés, qui partent explorer la Zone X : un lieu qui est apparu il y a quelques années et qui regorge de mystères. Cette douzième expédition comprend une psychologue, une géomètre, une anthropologue et une biologiste. Cette dernière est la narratrice du roman qui tient lieu ici de journal de bord.

Lorsqu’on m’a envoyé ce roman en service presse, on présentait l’intrigue similaire à l’excellente série Lost (qui est une de mes préférées). Il ne m’en fallait pas plus pour m’intriguer et je me suis donc la lancée avec une grande curiosité dans ce bouquin. Et ce que j’y ai lu m’a accroché comme rarement un roman, pas de science-fiction mais presque, ne l’a fait.

Tout dans ce roman regorge de mystères. A commencer par les quatre personnages principaux dont on ne connaîtra jamais l’identité. Elles sont uniquement nommées par leurs familles de métiers. Elles sont toutes plus ou moins différentes les unes des autres : la psychologue est décrite comme la « chef » de l’expédition et n’hésite pas à reconditionner, par le moyen de l’hypnose, les autres membres du groupe pour les calmer ou les inciter à exécuter certains ordres. Elle est le personnage le plus mystérieux du groupe car elle en sait évidemment plus que les autres au sujet de cette Zone X. Du coup, et le point de vue de la biologiste nous influence un peu dans ce sens, j’ai ressenti beaucoup de méfiance envers celle-ci. Comme je l’écrivais, on découvre ce roman à travers les yeux de la biologiste. J’ai beaucoup aimé son personnage et on découvre la raison pour laquelle elle s’est portée volontaire dans cette expédition. Son caractère, peu loquace et solitaire, diffère complètement des autres. Ensuite, la géomètre est une ancienne militaire assez méfiante mais très courageuse et l’anthropologue est, je pense, la moins hardie des trois (bien que pour se lancer dans une telle entreprise, il faut pas mal de courage quand même).

Ensuite et surtout l’intrigue est juste incroyable. A travers les yeux de la biologiste, j’ai eu l’impression de moi-même faire partie de l’expédition et de découvrir cet étrange lieu en même temps qu’elle. Leur but est de parcourir la Zone X et de cartographier les lieux mais d’après les cartes fournies par la société The Southern Reach, cartes effectuées par les anciens membres des expéditions précédentes, une « Tour » apparaît près du camp de base alors qu’elle ne fut jamais répertoriée. Plus on avance dans l’histoire, plus le mystère s’épaissit dans une ambiance lourde d’angoisse et de suspense (pour l’anecdote, j’adore lire tard le soir dans mon lit mais ici, impossible pour moi de lire la moindre ligne tant j’avais le cœur gonflé d’angoisse. Je pensais ne pas pouvoir réussir à m’endormir la nuit). Si bien qu’il est difficile de poser le roman tant on passe de découvertes en découvertes.

J’ai vraiment adoré ce roman, c’est même un coup de cœur. Je ne connaissais pas l’auteur, Jeff VanderMeer mais je vais évidemment lire les deux autres tomes de cette trilogie et découvrir le reste de sa bibliographie. Il arrive à me happer dans son univers et même à m’intéresser à des sujets qui ne me passionne pas tant que ça comme la microbiologie et tout ce qui se rapporte à la science de la nature…

Sincèrement, je conseille mille fois ce roman pour tous ceux qui aiment plonger dans l’inconnu. Je vous assure la fin est juste grandiose, je ne sais même pas si j’ai tout bien cerné pour tout vous avouer mais j’ai super hâte de lire la suite.

Un énorme merci à Chloë et aux éditions Au Diable Vauvert pour ce petit bijou. Ce fut un énorme coup de cœur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s