Paolo Bacigalupi – La fabrique de doute

paolobacigalupilafabriquededoutefilms

Résumé

Toute la vie d’Alix n’est qu’un mensonge. C’est ce que ne cesse de dire le jeune homme mystérieux qui la traque et porte des accusations troublantes contre son père. Elle commence alors à enquêter : son père serait à la tête d’une entreprise qui manipule l’information à des fins lucratives. Est-il possible qu’il couvre les méfaits d’entreprises qui ont entraîné la mort de centaines de personnes ? Le séduisant Moïse et le groupe radical de militants adolescents dont il est le leader, pourraient-ils être dans le vrai ? Alix doit faire un choix, et le temps lui est compté. Mais prendra-t-elle le risque de dénoncer le père qui l’aime et l’a élevée ?

Un page turner du formidable Paolo Bacigalupi qui aborde une question en prise directe avec l’actualité : comment l’information publique est déformée pour l’argent, comment les vérités sont manipulées pour permettre aux mensonges de perdurer, et comment ceux qui en sont coupables peuvent être arrêtés.

(Source Babelio)

Mon avis

Je tiens avant tout à remercier Anaïs et les éditions Au diable Vauvert de m’avoir envoyé cet excellent roman qui n’est pas passé loin du coup de cœur.

L’histoire est celle d’Alix, lycéenne modèle dans un lycée privé qui va voir sa vie bousculée lorsqu’un certain 2.0 va lui semer le doute quant aux activités professionnelles de son père. Ce dernier s’occupant des relations publiques de grosses compagnies pharmaceutiques ou encore pétrolières.

Bien que j’apprécie le genre, je lis rarement des thrillers et, en l’occurrence ici, il se trouve que c’est un thriller Young Adult. Je suis en général plus attirée par les YA fantastiques (par exemple l’excellent Inaccessible de Jessica Brody, paru dans cette même maison d’édition) mais je dois avouer que j’ai pris une belle claque en découvrant ce bouquin.

L’intrigue est parfaitement ficelée et terriblement prenante : le titre a été judicieusement trouvé puisque le doute ne nous quitte pas avant les derniers chapitres. On suit l’évolution d’Alix qui semble avoir une vie parfaite, de l’argent, beaucoup d’amis. Mais lorsque son chemin croise celui de 2.0, sa vie bascule. Ce petit groupe d’adolescents va multiplier les actions pour révéler au grand jour la véritable nature du père d’Alix et toutes les manigances que celui-ci met en œuvre pour cacher la vérité sur la dangerosité de certains médicaments. Alix nie en bloc au départ et refuse de croire que ces jeunes extrémistes disent la vérité mais petit à petit, le doute s’installe et il se pourrait qu’en effet son père n’est pas celui qu’il prétend être.

Chacun des personnages de ce roman a une personnalité et une histoire très intéressante : que ce soit Alix dont j’ai adoré suivre l’évolution (sans soucis au départ, elle frôle presque la folie après les révélations de 2.0). J’ai apprécié que l’auteur n’en ai pas fait une pimbèche qui ne s’intéresse qu’aux fringues et aux garçons. Elle est également une fille brillante, forte et observatrice. Mais elle est confrontée à un terrible dilemme : trahir sa famille pour conserver son intégrité ou les protéger et fermer les yeux sur les actions de son père. Moses, le leader de 2.0, est un grand manipulateur. Du coup, impossible de lui faire confiance et de savoir si ce qu’il raconte est vrai. Du coup, je me suis rapidement identifiée à Alix et, comme elle, je me suis sentie complètement perdue et méfiante vis-à-vis des autres personnages. Le reste du groupe est composé de Kook, une hackeuse légèrement râleuse ; Adam, un jeune homme à la personnalité particulière ; Cynthia qui est sans doute la plus intelligente du groupe et le petit Tank. Chacun fut victime des manigances du père d’Alix et cherche à se venger. Ce qui n’arrange en rien la suspicion qui règne tout au long du bouquin. Petite mention spéciale pour le frère fugueur d’Alix, Jonah, que j’ai adoré ^^

Dans un style simple à comprendre, l’auteur, Paolo Bacigalupi, réussit à nous fasciner et à mettre en lumière ce que ces sociétés de relations publiques tentent de cacher. Pour exemple, il est question d’un médicament contre l’asthme dans ce roman et sur ses effets néfastes sur la santé. Et bien, merci Mr Bacigalupi de m’avoir fichu une trouille pas possible et rendu parano car, étant moi-même asthmatique et sous traitement de fond, j’ai parcouru le net en cherchant les possibles effets négatifs de mes médicaments.

En conclusion, je vous conseille mille fois ce roman. Comme dans tout YA, il y a de la romance mais celle-ci n’est pas le sujet majeur de cette histoire. Je vous le recommande surtout pour sa capacité à nous rendre curieux à propos de la communication faite autour de ces grandes compagnies et du talent de ces agences à camoufler ce qui n’est pas bon pour le Chiffre d’affaires de ces mêmes entreprises. De plus, l’intrigue est si bien ficelée et prenante, même haletante dans les derniers chapitres et ce roman est si original dans son genre que vous ne pouvez passer à côté de ce roman.

Encore merci à Anaïs et aux éditions Au Diable Vauvert d’avoir titillé ma curiosité sur un sujet qui nous concerne forcément. Oh et un grand merci aussi pour les heures de doute et de paranoïa passées à éplucher les infos sur le net concernant mes médocs ^^  

Publicités

Dernière bande annonce avant la sortie du dernier volet de la saga Hunger Games

La dernière bande annonce du dernier volet de la saga Hunger Games a été dévoilée. Cette seconde partie sortira donc sur nos écrans le 18 novembre prochain. 

Vous pouvez retrouver la fiche du film à ce LIEN ainsi que mon avis sur les romans (ICI).