Extraordinary Tales écrit et réalisé par Raul Garcia

extraordinarytalesjaquettedvdfilms

Fiche technique

Producteur : Stéphan Roelants et co-produit par Raul Garcia, Mélusine Productions, Les Armateurs
Réalisateur : Raul Garcia 
Scénariste : Raul Garcia, Stéphan Roelants ; d’après les contes d’Edgar Allan Poe

Distributeur : BAC Films

Editeur DVD/Blu-Ray : BAC Films

Avec les voix de : Guillermo del Toro : Narrateur – Le puits et le pendule

Christopher Lee : Narrateur – La Chute de la Maison Usher

Bela Lugosi : Narrateur – Le cœur révélateur

Julian Sands : Narrateur – La vérité sur le cas de M. Valdemar

Roger Carman : Prince Prospero (Le Masque de la Mort Rouge)

Cornelia Funke : La Mort

Stephen Hugues : Corbeau/Poe

Origine : Belgique, Espagne, France et Luxembourg
Sortie française en dvd : 1 décembre 2015
Durée : 1h13
Genre : Animation

Synopsis

Cinq histoires, cinq ambiances graphiques singulières, grâce auxquelles les artistes ont exprimé au mieux la complexité et la noirceur de l’univers d’Edgar Allan Poe. Les styles et techniques d’animation varient pour chaque récit, afin d’illustrer fidèlement les aventures des personnages issus de l’esprit torturé du romancier. Les cinq contes transposés à l’écran sont les suivants : La Chute de la maison Usher ; Le cœur révélateur ; La vérité sur le cas de M. Valdemar ; Le masque de la Mort Rouge ; Le puits et le pendule. 

 (Source Dark Star Presse)

Photos 

extraordinarytalesstillsunefilms

extraordinarytalesstillstroisfilms extraordinarytalesstillsdeuxfilms

Fusion x64 TIFF File

Anecdote

– Le film a été projeté au Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2015 dans la catégorie Hors Compétition.

Maisie Williams en négociation pour tourner dans l’adaptation ciné du roman « La Forêt des Damnés »

maisiewilliams

L’actrice de la série Game of Thrones, Maisie Williams, pourrait jouer dans l’adaptation cinématographique du roman La Forêt des Damnés de Carrie Ryan.

L’histoire est la suivante : Dans un monde post-apocalyptique, Mary vit au sein d’un village entouré par de longues clôtures de fer. Les Gardiens sont là pour protéger les habitants de la terrible menace constante des Damnés (des morts revenus à la vie). Mais le jour où sa mère s’approche trop prêt des grilles et se fait mordre par un zombie, le frère de Mary décide de l’envoyer chez les Sœurs, celles qui dirigent le village. S’ensuit une série d’aventures : l’arrivée d’une mystérieuse jeune fille au manteau rouge par un chemin clôturé interdit ; une histoire d’amour impossible et bien d’autres événements encore plus terrible.

Je vous mets le lien vers mon avis de ce roman que j’ai adoré (ICI)

Hunger Games 3 : La Révolte – Partie Deux : une nouvelle affiche a été dévoilée

hungergamestroispartiedeuxaffichenouvellefilm

La sortie du film approchant à grand pas, voici une nouvelle affiche du film Hunger Games 3 : La Révolte – Partie 2 qui, je le rappelle, sort le 18 novembre au cinéma.

L’avant-première du film aura lieu à Paris, le 9 novembre, en présence des acteurs.

Premier teaser du film Allegiant : avant dernier volet de la saga Divergente

Voici donc enfin le teaser du film Allegiant, première partie du dernier volet de la trilogie littéraire Divergente de Veronica Roth qui sortira en mars 2016 sur nos écrans (mars 2017 pour la seconde partie : Ascendant).

On peut y voir des images récapitulatives des deux premiers films ainsi que des nouvelles. On peut dire que l’action sera à nouveau au rendez-vous. A noter, à la fin, la présence de David, incarné par l’excellent Jeff Daniels, qui me donne des frissons ^^ 

Deux posters pour Le Labyrinthe 2 et de nouveaux titres pour les films Divergente

lelabyrinthedeuxposterfilms lelabyrintheposterunfilms

Voici donc deux (excellents) posters dévoilés récemment concernant le film Le Labyrinthe 2 : la Terre Brûlée. Bon, la sortie du film approche à grand pas et j’ai hyper hâte de le découvrir.

divergentetroispartiedeuxfilms

Ensuite, on a appris que les titres des deux derniers volets de la saga Divergente ont été modifiés. Ce ne sera plus Partie une et deux mais Allegiant pour le premier et Ascendant pour le second. Les films devraient respectivement sortir en mars 2016 et mars 2017. Je rappelle que le dernier roman de la trilogie de Veronica Roth sera coupé en deux films.

Je vous mets également le lien vers mes avis sur le premier volet (ICI) et sur le second (LA).

Kat Spears – Roi de pique

katspearsroidepiquelivres

Résumé

Jesse, jeune homme cynique, est coupé de ses propres sentiments depuis le suicide de sa mère. Au lycée, ses combines et son tempérament de manipulateur sont bien connus de ses camarades et du personnel. Un jour, Ken lui demande de lui arranger un rendez-vous avec une certaine Bridget. Mais lorsque Jesse rencontre la jeune fille, sa carapace se fragilise.

(Source Livraddict)

Mon avis

Je tiens à remercier les éditions Nathan et Lire en Live de m’avoir envoyé cet excellent roman.

L’histoire est celle de Jesse, un lycéen très débrouillard et manipulateur qui vend aux autres élèves ou aux personnels du lycée, tout ce dont ils ont besoin. Cela va d’un arrangement de rendez-vous à la vente de drogue ou l’expulsion d’un élève un peu trop turbulent.

Le jour où Ken, le joueur de football le plus populaire du lycée, lui demande de lui arranger un rencard avec Bridget, une jolie fille qui ne s’intéresse absolument pas à Ken, Jesse accepte sans savoir que ses manigances pourrait lui retomber dessus et qu’il finirait par tomber amoureux de la jeune fille.

J’ai adoré ce roman. Jesse, le personnage principal, est un garçon indépendant, qui ne s’embarrasse pas d’amitiés et de relations trop compliquées à gérer. Il enfouit ses sentiments et préfère se consacrer à son business.

Son insensibilité envers les autres est plutôt marrante à lire ^^ Il devient ami avec Pete, le frère handicapé de Bridget et la manière dont il se comporte avec lui (et avec les enfants souffrant de handicap dont Bridget s’occupe bénévolement) est à mourir de rire. Il est complètement indifférent (du moins, au début) aux malheurs des autres, surtout à ceux du vieil homme de la maison de retraite qu’il fait passer pour son grand-père. Les échanges entre lui et ce Mr Dunkelman sont hyper drôle.

Mais petit à petit, au contact de Bridget et Pete, il s’humanise un peu plus et n’hésite pas à faire de bonnes actions pour pas un rond. J’ai d’ailleurs adoré le personnage de Bridget, cette jeune fille douce et généreuse, et cette relation qu’elle entretient avec Jesse. C’est un peu un jeu de  » je t’aime, moi non plus » entre eux. Jesse estime qu’elle est trop bien pour lui et refuse donc de sortir avec elle. Vraiment, j’ai beaucoup aimé ce lien qu’ils entretenaient et dont Jesse tentait de couper.

Pour un premier roman, je trouve que c’est une réussite. Il se lit très rapidement et facilement tant l’histoire est prenante. Et puis, l’humour noir de Jesse rend la lecture encore plus attrayante. Il m’a d’ailleurs énormément fait penser, même si les histoires sont complètement différentes, mais j’ai comparé le jeune garçon à un autre personnage principal d’un livre que j’adore : Twelve de Nick McDonell. White Mike, le héro de ce roman, est un dealer de drogue pour gosses de riche de l’Upper East Side qui a perdu sa mère, tout comme Jesse. Leur caractère distant et un peu froid, le fait de passer inaperçu auprès des autres… ces deux personnages ont beaucoup en commun, je trouve.

Bref, en conclusion, je vous recommande chaudement ce roman qui se lit d’une traite. Ce bouquin est un cocktail de tout ce que j’aime dans la littérature : il y a de l’humour, de la romance et de l’action. Ces ingrédients font de ce roman une petite pépite à découvrir d’urgence !

S.E. Grove – Les Cartographes (Livre 1)

segrovelescartographeslivreunlivres

Livre 1 : La sentence de verre

Résumé

« Le cataclysme s’est produit par une belle journée d’été, en 1799. En une terrible secondes, les parties du monde se sont éloignées les unes des autres. Elles se sont détachées du temps, chacune d’elle projetée à une époque différente mais sans avoir bougé d’un point de vue géographique. Le monde venait d’être brisé et un autre avait pris sa place. Ce cataclysme fut appelé le Grand Bouleversement »

Un siècle plus tard, Sophia Tims, 13 ans, vit à Boston, en Nouvel-Occident. Depuis la disparition de ses parents en mission d’exploration, elle est élevée par son oncle Shadrack, le plus célèbre cartographe de la ville. Mais voilà qu’il est brutalement kidnappé… La jeune fille s’élance alors sur ses traces. Elle n’a qu’un indice : une mystérieuse carte de verre. Avec son ami Theo, elle va devoir traverser terre et mer, affronter des mondes inconnus… et déjouer les plans terribles d’une étrange femme.

(Source Nathan)

Mon avis

« Les Cartographes – Livre 1 : La sentence de verre » est un roman de fantasy édité chez Nathan et qui sortira le 1 octobre 2015 en librairie et grandes surfaces.

L’histoire se déroule dans un univers où le monde a complètement été chamboulé par le Grand Bouleversement. En effet, suivant les différentes régions de notre planète, l’époque se trouve être différente de sa voisine. Aussi, par exemple, tout ce qui fut le Canada que nous connaissons, est désormais les Neiges Préhistoriques ou tout l’est des Etats-Unis évolue au XIXème siècle.

Un siècle après ce Grand Bouleversement, Sophia Tims, orpheline ayant perdue ses parents quelques années plus tôt, vit chez son oncle, Shadrack Elli, un grand cartographe, à Boston. Mais un jour, ce dernier est enlevé et Sophia n’a d’autre choix que de tenter de le retrouver. Avec l’aide de Theo, un jeune adolescent, elle va partir dans les Terres rases, d’où est originaire le jeune garçon, pour retrouver une ancienne amie de son oncle qui pourrait l’aider à le retrouver.

Lorsque j’ai lu le résumé de ce bouquin et la présentation faite par l’éditeur, j’ai immédiatement été tentée par le bouquin. Décrit comme un roman de fantasy, je ne pouvais qu’adorer. Et ce fut le cas même si ce ne fut pas un coup de cœur.

En premier lieu, je classerais certes ce roman en fantasy mais plutôt du côté jeunesse un peu comme la trilogie Beyonders de Brandon Mull (que je recommande vivement. Vous pouvez lire mon avis à ce LIEN). Bref, le personnage principal étant une jeune fille de 13 ans, j’ai au départ eu beaucoup de mal à m’identifier à elle. Mais, au fil des pages, Sophia évolue et grandit mentalement. Elle qui vivait dans une petite bulle confortable à Boston, dans un quartier huppé, elle se retrouve en danger, poursuivit par de mystérieux « hommes des sables » qui cherchent à s’accaparer un objet que son oncle lui a confié avant son enlèvement : une carte de verre.

Jeune fille sage et modèle au début, elle devient une vraie aventurière et les expériences de la vie l’aident à gérer la situation et à mûrir. Ces expériences mais aussi Theo. En effet, le garçon est très mystérieux sur son passé et n’hésite pas à mentir pour voiler la vérité. Sophia a beaucoup de mal à lui faire confiance mais elle n’a pas le choix : si elle veut se rendre à Nochtland, capitale des Terres rases, elle a besoin de l’aide de Theo. J’avoue qu’au début, cette suspicion de Sophia à l’égard de Theo, suspicion omniprésente m’a un peu saoûlé mais heureusement, elle apprend à passer outre face à ce qui les attend. Ce duo improbable va faire la rencontre d’une multitude de personnages aux caractères bien trempés et délicieux à découvrir : un frère et une sœur pirates, aux manières distinguées et honnêtes ; un botaniste excentrique et sa fille plus terre à terre… chacun apporte aux petits groupes une qualité indispensable pour la réussite de leur quête.

Parce que non seulement les personnages sont la force de ce roman mais le gros point positif est incontestablement, l’intrigue et surtout l’univers dans lequel évolue les personnages.

Dans ce monde revisité, les vies des habitants des Terres rases sont menacées par une tempête de neige, ravageant tout sur son passage et Sophia et son groupe doivent tenter de l’arrêter. Et c’est là que les cartes entrent en jeu. Car la carte de verre de Sophia peut permettre l’arrêt de cette tempête.

J’ai vraiment été fascinée par l’imagination de l’auteur : déjà ce mélange d’époques et de cultures crée une ambiance dans laquelle il est agréable de se perdre. Les cartographes sont des personnes qui explorent des âges inconnus et cartographies les lieux par le biais de souvenirs recueillis sur des supports aussi improbable tels que le cuir, le verre, le tissu… Lire une carte n’est pas un acte anodin car on y découvre non seulement les lieux mais aussi, le temps qu’ils faisaient et ce qui se passait à un moment précis. Bref, je n’arrive pas à expliquer mais une telle invention serait juste incroyable, comme lire les souvenirs d’une personne à un moment précis et avoir son ressenti sur les événements. La carte de verre de Sophia pourrait bien les aider à sauver les Terres rases mais aussi, elle pourrait mener à la carta mayor : la carte du monde qui montrerait le passé, le présent et le futur. Ils pourraient enfin découvrir dans quelle époque a eu lieu le Grand Bouleversement et pourquoi cela s’est-il produit.

Les détails de cet univers m’ont complètement happé dans celui-ci. Rien que cette idée de cartes relatant plus que de simples lieux est géniale mais l’auteur étoffe avec des inventions qui m’ont parfois fait penser à ce que l’on pourrait trouver dans un roman de style Steampunk. Je vous assure, se plonger dans ce roman est un véritable voyage parce que l’auteur a une écriture presque poétique et colle parfaitement avec l’époque dans lequel évolue les personnages. Et puis, une autre chose qui m’a vraiment plu, c’est cette histoire sur les lachrimas. Je ne veux pas trop en dévoiler mais j’en ai des frissons. J’ai ressenti la peur mais aussi beaucoup de tristesse. Et puis la fin est magnifique…une fin comme je les aime mais qui laisse présager un second tome plus fabuleux et plein d’émotions.

En conclusion, je vous recommande mille fois cet excellent roman dont l’intrigue originale et haletante, l’ambiance rétro, l’univers incroyable et fascinant et les personnages haut en couleurs ne pourront que vous plaire. Je n’ai qu’une seule hâte, c’est de découvrir la suite des aventures de Sophia, Theo, Shadrack et le reste du groupe mais surtout, chose rare pour être soulignée, je suis impatiente de me replonger dans cet univers merveilleux et découvrir plus de lieux, plus de personnages et plus de détails sur ce fabuleux monde crée par S.E. Grove. Pour un premier roman, je dis « chapeau l’artiste ».

Un million de remerciements aux éditions Nathan et Lire en Live pour cette pépite. Vous avez mon entière gratitude ^^

P.S : Les cartes présentes en début de roman sont simplement sublimes. Un grand bravo au dessinateur.