Diana Gabaldon – La saga Outlander (Tome 1)

dianagabaldonoutlandertomeunlechardonetletartanlivres

Tome 1 : le chardon et le tartan

Résumé

1945. Claire passe ses vacances en Écosse, où elle s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d’une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale continue de vouer un culte étrange. Claire aura tôt fait d’en découvrir la raison : en s’approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille.

Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au cœur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d’autrefois ?

Le début d’une série incontournable !

(Source J’ai lu)

Mon avis

Etant donné que je voyais ce roman apparaître un peu partout dans la blogosphère et avec son adaptation en série télé qui a reçue pas mal de critiques positives, je me suis décidée à mon tour de me lancer dans cette saga historique dont le résumé me tentait énormément. Et bien, ce fut un coup de cœur. Un énorme coup de cœur !

L’histoire débute en 1945, fin de la seconde guerre mondiale. Claire et son mari Franck sont en voyage de noce en Ecosse lorsque cette dernière traverse le temps en s’approchant d’un cercle de pierre. Elle se retrouve donc bloquée en 1743, dans une Ecosse déchirée par la guerre entre les Anglais et les Highlanders.

Le personnage principal, Claire, est une femme au caractère bien trempé, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds malgré le contexte dans lequel elle se trouve : être une femme à cette époque n’est déjà pas facile mais de plus, Claire est anglaise et elle est capturée par un groupe de Highlanders dont le leader la soupçonne d’être une espionne à la solde des Anglais. Malgré son répondant, la jeune femme va en baver : apprendre à vivre à cette époque n’est pas chose aisée avec cette violence, l’horreur de la guerre…mais elle se fera une place parmi ses hommes notamment grâce à la présence de Jamie, un jeune homme charismatique et plutôt drôle. Leur relation va évoluer au fil du récit et le tout donne des situations et des dialogues assez marrants à lire. J’ai adoré lire les scènes où ils se retrouvent tout les deux et de voir leur complicité grandir au fil des pages. Jamie deviendra un vrai pilier pour Claire qui est complètement perdue et désemparée face à sa situation.

Le reste des personnages secondaires ne sont pas moins intéressants : les hommes du clan MacKenzie et notamment le Laird Colum et son frère Dougal sont deux personnages complexes, ambitieux et ivres de pouvoir. J’ai beaucoup aimé les passages passés dans le château de Leoch car les intrigues amoureuses et politiques s’y développent et Claire n’est pas à l’abri du danger, bien au contraire. Elle rencontre d’ailleurs, durant ces chapitres, l’énigmatique Geillis Duncan que l’on dit « sorcière ». C’est un de personnages que j’ai adorée dans ce bouquin : cette femme est maligne et semble frivole mais il n’en est rien. J’ai également adoré la sœur de Jamie, Jenny. Elle est aussi entêtée et coriace que son frère et certains passages sont très drôles à lire. Bon, je ne vais pas passer en revue les personnages que j’ai aimés (Murtagh, les hommes du clan MacKenzie, Mrs Fitzgibbons…). En revanche, on ne peut que détester le personnage ignoble de Jonathan Randall, capitaine des dragons anglais. Sa cruauté et sa méchanceté sont inimaginables. J’avais le cœur serré en lisant la fin du roman.

Déjà, au départ, il ne m’en fallait pas plus pour me tenter : je ne connaissais que peu de chose sur cette période et l’auteur, Diana Gabaldon, s’est particulièrement bien documentée sur cette période et les détails (costumes, traditions et coutumes) et faits historiques foisonnent et rendent son histoire parfaitement crédible. Mais le côté « fantastique » du bouquin m’a attirée et, mélangée à cela, de la romance historique, je suis preneuse. Je ne comprends pas pourquoi je ne me suis pas lancée plus tôt dans cette série littéraire.

En conclusion, ce premier tome est un gros coup de cœur. Que ce soit pour son histoire pleine d’aventures, d’actions et de rebondissements, ses personnages attachants, l’écriture de l’auteur, le contexte historique… bref, j’ai succombé aux charmes de ce bouquin et je ne peux que vous conseiller ce début de saga. Ainsi que la série télé !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s