Jean-Côme Noguès – Au bout des longues neiges

jeancomenoguesauboutdeslonguesneigeslivres

Résumé

Irlande, 1846. La famine touche durement la famille de Finnian O’Connell, jeune garçon d’une douzaine d’années. Son grand frère Shelagh convainc ses parents d’embarquer avec leur quatre enfants pour le Canada, en quête d’une vie meilleure. Après une traversée difficile, la famille parvient enfin à bon port. On leur attribue, comme à tous les émigrants irlandais qui arrivent en nombre, une concession. Là, ils doivent recommencer leur vie: construire leur maison avant l’arrivée de l’hiver, subsister par tous les moyens, grâce aux ressources de l’immense forêt. Mais les Indiens ne voient pas d’un bon œil ces nouveaux arrivants…

(Source Fnac)

Mon avis

Je tiens à remercier les éditions Nathan – Lire en live de m’avoir envoyé ce roman qui m’a beaucoup surpris, je dois l’avouer.

Ce bouquin est complètement différent des autres publications de la maison d’édition : ce n’est ni un roman fantastique, ni girly, ni young adult… je le qualifierais de roman historique et aventurier.

L’histoire est celle d’une famille irlandaise obligée de fuir leur Irlande natale à cause de la famine et de la maladie. Il débarque alors au Canada et doivent apprendre à vivre dans un milieu qu’ils ne connaissent pas et qui leur semble hostile.

Comme je l’écrivais, ce roman m’a surpris. J’ai apprécié le message qu’il véhicule : plein de tolérance, de courage et de respect envers son prochain et la nature qui nous entoure.

L’auteur décrit merveilleusement le Canada (Pays que j’ai toujours voulu visiter, principalement pour ses grands espaces sauvages et sa culture, son histoire si riche).

De sa belle écriture, il nous détaille la vie de la famille O’Connell : le départ si difficile de l’Irlande ; l’arrivée au Canada et le commencement d’une vie nouvelle. Les liens qui unissent cette famille sont forts et complexes : le fils aîné porte la responsabilité de conduire la famille dans son nouvel environnement ; le père qui tente de reprendre sa position de patriarche et puis la mère qui est le noyau de cette famille.

Le véritable héros de ce roman est Finn O’Connell : on le suit dans ses pérégrinations à travers la nature sauvage, sa rencontre avec un jeune indien qui sera un choc culturel pour eux.

En conclusion, j’ai beaucoup apprécié ce roman. La seule chose que j’aurais aimé, c’est que les personnages secondaires soient plus développés : Edna, Prudence, Madeleine Leblond…

Tant de questions restent en suspens : qu’arrive-il à Barry O’Brien ? Va-t-il rejoindre Edna au Canada ? Finn a été présenté à la tribu indienne de Plume Noire : qu’en est-il de la suite ? Madeleine et Shelagh se marieront-ils ? John Squirell va-t-il enfin découvrir la vérité sur le secret qu’il cache…

Bref, c’est un bon roman qui se termine avec un gros point d’interrogation. Je suis assez curieuse de savoir si vous l’avez lu et ce que vous en avez pensé. Ou bien si vous désirez le lire ?

Encore merci aux éditions Nathan – Lire en live pour ce roman plein de surprises et de découvertes.

Publicités

Une réflexion sur “Jean-Côme Noguès – Au bout des longues neiges

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s