Jennifer Brown – Hate List

Hate list

 

Résumé

Lorsque Valérie franchit le seuil du lycée, elle sait que rien ne sera plus jamais pareil. Cinq mois plus tôt, Nick, son petit ami, a ouvert le feu dans la cafétéria de l’école, tuant une dizaine d’élèves avant de se suicider. Des élèves agaçants, pénibles et arrogants qui figuraient sur la liste que Valérie et Nick ont tenue pour se défouler. Pourquoi ce qui n’était qu’un jeu est devenu un drame ? Comment va-t-on accueillir son retour au lycée ?
Est-elle aussi coupable que Nick ? 

(Source Albin Michel – Wiz)

Mon avis

Je voulais lire ce roman depuis un bon bout de temps et, à l’occasion d’un troc, j’ai enfin pu le lire.

Dans l’ensemble, j’ai été émue par ce roman. L’histoire est juste horrible, du moins, la tuerie en elle-même. Emue par l’héroïne, Valérie, qui a mis fin à la tuerie qui se déroulait dans la cafétéria de son lycée et dont le petit ami, Nick, n’était autre que le tueur. Sauf que l’histoire est un peu plus compliquée car, même si Val est innocente, elle a une part de responsabilité dans cette tragédie. Elle et Nick n’étaient pas vraiment appréciés au lycée et n’avaient que peu d’amis. On les considérait comme des losers. Ensemble, ils créèrent cette liste de la haine (D’où vient d’ailleurs le titre : Hate List) et Nick, ce matin-là, tuera les personnes inscrites sur celle-ci.

Le roman débute quelques mois après la fusillade survenue en fin d’année et, après des vacances d’été compliquées, Valérie fait sa rentrée en dernière année. Vous imaginez donc les réactions des professeurs et des élèves.

Valérie est un personnage assez complexe : emplit de doutes et de questions sur les raisons qui ont poussé la personne qu’elle aime à assassiner ces personnes et à, ensuite, se donner la mort.

De plus, Valérie est toujours amoureuse de Nick et, étant donné que le roman est de son point de vue, on voit Nick à travers ses yeux et on le perçoit comme un petit ami normal et non le monstre que les autres décrivent. Ce dernier point est déroutant et c’est ce qui fait la force de ce roman, je pense. Nous sommes censés voir Nick comme un assassin mais il n’était autre qu’une victime. Moqué des autres élèves, une vie familiale chaotique… Valérie le comprenait car elle vivait la même chose mais ce n’était pas suffisant.

Tout au long du livre, Valérie suit un chemin semé d’embûches : elle doit pardonner Nick et le laisser partir mais surtout se pardonner elle-même.

Bref, je ne m’étendrais pas plus. Sachez que c’est un excellent roman jeunesse, plutôt bien écrit et qui m’a ouvert l’esprit sur la notion du pardon, chose qui n’était pas gagné dès le départ. 

 

Publicités

12 réflexions sur “Jennifer Brown – Hate List

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s