Les âmes vagabondes réalisé par Andrew Niccol

Les âmes vagabondes réalisé par Andrew Niccol

 

120x160 Ames Croire Cred OK

Fiche technique

Producteur : Stephenie Meyer, Nick Weshler, Paula Mae Schwartz, Steve Schwartz, Christal Wolgamott, Thomas Tannenberger
Réalisateur : Andrew Niccol
Scénariste : Andrew Niccol ; d’après le roman de Stephenie Meyer
Distributeur : Metropolitan FilmExport
Distribution – Saoirse Ronan : Melanie Stryder/Vagabonde
Max Irons : Jared Howe
Jake Abel : Ian O’Shea
William Hurt : Oncle Jeb
Diane Kruger : Lacey, la Traqueuse
Frances Fisher : Tante Maggie
ChandlerCanterbury: Jamie Stryder
Boyd Holbrook : Kyle O’Shea
Origine : Etats-Unis
Sortie française : 17 avril 2013
Durée : 2h06
Genre : Science Fiction/Romance
 
Synopsis :
 
Dans un monde envahit par des extraterrestres qui prennent possession des corps et effacent l’esprit de leurs hôtes, certains humains tentent de résister et de survivre à l’invasion de ces « âmes ».
L’une d’elle, Vagabonde, est insérée dans le corps d’une jeune fille de 17 ans, Melanie Stryder. Or, cette dernière refuse de mourir et convainc Gaby de l’aider à retrouver Jamie, son petit frère et l’homme qu’elle aime, Jared.
 
Mon avis
 
A l’origine, ce film est une adaptation, globalement fidèle, du roman de Stephenie Meyer, l’auteur de la saga Twilight. La force de l’histoire tient dans les relations entre les personnages principaux. Ce qui n’était au départ qu’une histoire d’amour basique entre deux humains, Melanie et Jared, complètement livrés à eux-même et seuls au monde, se transforme en trio amoureux après l’insertion de Vagabonde. Celle-ci, comme toutes les âmes, est pleine de compassion et de gentillesse. Gaby développe vite des sentiments amoureux envers Jared…mais aussi envers Ian.
Du coup, le trio devenant un quatuor donne lieu à des situations et des scènes plutôt drôles.

Outre les relations amoureuses que le réalisateur a mit au premier plan dans ce film, l’histoire tient une place importante.
Car au milieu du désert, les humains rebelles se cachent dans les grottes dans l’espoir de reconquérir leur monde mais surtout de survivre sur cette planète devenue hostile.
Quant à Gaby, elle découvrira une nouvelle facette de ce monde et se posera une question existentielle.

Cet aspect du film m’a ému : Gaby sait qu’elle ne peut vivre dans le corps de Melanie, qu’elle considère désormais comme une sœur. Mais comment faire pour lui rendre sa vie volée sans perdre la sienne ?

 
Film-Les-Ames-Vagabondes groupeles-ames-vagabondesian

Saoirse Ronan (HannaLovely Bones) livre une prestation assez juste des deux personnages qu’elle incarne. La différence entre Melanie et Gaby est visible à l’écran et on distingue aisément les deux personnages grâce aux mimiques, aux gestes et à leurs manières de s’exprimer. Tout en marquant cette différence, l’actrice a réussi le pari de créer un lien entre elle deux. Vraiment, Saoirse Ronan est parfaite dans son rôle.
L’autre prestation qui m’a marqué est celle de Diane Kruger (Inglorious Basterds,Troie) qui incarne une traqueuse terrifiante. Malgré les différences physiques, le personnage de Lacey est semblable à celui du roman : tenace, agaçante et légèrement violente. Ces deux actrices ont réellement rendues leurs personnages vivants.

Le reste du casting est plutôt bon : William Hurt (Le Village) a fait de Jeb, l’oncle de Melanie, un homme posé et moins excentrique qu’il ne devrait être ; Max Irons (Le chaperon rouge) a le physique parfait pour incarner Jared et il le rend plus sympathique ; Jake Abel (Numéro QuatreLovely Bones), qui a l’habitude de jour le rôle du méchant, est excellent dans le rôle de Ian, doux et sensible, même si, au départ, j’étais peu convaincue de ce choix mais au final, ce fut une belle surprise.
 
Le film, dans son ensemble, m’a agréablement surprise. Parce que souvent, quand on adapte un roman sur grand écran ou à la télévision, on a déjà une idée, en ce qui me concerne, en tout cas, des physiques des personnages, des lieux et ici, des objets extraterrestres. Le rendu visuel définitif est réussi. Que ce soit les capsules des âmes : lisse et délicate ; les véhicules des traqueurs métallisés et qui reflète les lieux, tels des miroirs et la photographie des paysages : le tout donne une esthétique parfaite au film.
Sans oublier, évidemment, la musique qui nous fait découvrir toutes les subtilités et les merveilles de cette planète.
 
A noter qu’il est préférable de regarder le film dans sa version originale, le doublage n’est  pas terrible surtout celui de l’héroïne.

Conclusion

Même si mon premier visionnage de ce film m’a légèrement déçu, à présent que le film est disponible en DVD, je peux le regarder à ma guise et mon appréciation ne cesse de s’améliorer.

Les âmes vagabondes est un film à part. Andrew Niccol (Bienvenue à Gattaca ,Time Out) a réussi le pari fou d’adapter ce pavé de 700 pages en un film de 2 heures, qui plus est, fidèle au roman. Ni trop de science-fiction, ni trop de romance, on est dans le juste milieu. L’ensemble du film est servit par un casting de rêve impeccable. A voir, je vous le conseille vivement.
 
On s’en fout mais je le dis quand même
 
Il ya deux scènes que j’aime particulièrement dans ce film, bien que ce soit difficile de faire un choix. La première se trouve à la fin : c’est une entrevue entre Melanie et Gaby assez émouvante. Je n’ai pas réussi à retenir une petite larme.

La seconde est un ensemble de souvenirs de Melanie, Jamie et Jared, de leurs vies d’avant.
 
Anecdotes
 
– Emily Browning (Sleeping BeautySucker Punch) qui joue aussi dans le film est également la petite amie de Max Irons.

– Jake Abel et Saoirse Ronan se sont déjà donnés la réplique dans le film Lovely Bones de Peter Jackson.

– Plusieurs acteurs et actrices célèbres ont auditionnés pour jouer dans le film : Liam  Hemsworth (Hunger Games), Shiloh Fernadez (Le chaperon rouge) ou encore Kit Harington (Game of Thrones) ont tentés leur chance pour le rôle de Jared. Tandis que Ian Somerhalder (LostVampire Diaries) aurait voulu incarner Ian. Quant au rôle de Melanie/Gaby, Dianna Agron (GleeMalavita) a auditionné mais sans succès.
 
Liens vers ma chronique du livre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s