Slimane Kader – Wam

slimanekaderwamlivres

Le résumé du livre :

Wam et ses copains de la « cité des artistes » ont un emploi du temps immuable : lever à 16 heures puis occupation du hall BC jusqu’à la tombée de la nuit. Un soir, accablés par l’ennui, ils décident d’une virée sur Paname… Le début d’une nuit de folie… Happé dans un tourbillon de vie et d’embrouilles, Wam se retrouve au milieu d’une crise de couple, se tape la cloche à l’oeil dans une brasserie, festoie dans un Donald avec un caïd du 93, pousse la chansonnette dans un loft de bobos, devient mascotte d’une soirée mondaine, transforme un camion poubelle en taxi, etc.

Sur le modèle de After Hours de Martin Scorcese – une nuit, une grande ville, une succession d’aventures -, ce premier roman enchaîne blagues et rebondissements à un rythme trépidant et nous fait découvrir un Paris inédit : voici la ville lumière telle qu’elle brille dans le regard d’un enfant des cités. Voici comment toute ville fait fantasmer ceux qui vivent à ses marges.

(Source les éditions Robert Laffont/Nil)

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions Robert Laffont/Nil de m’avoir envoyé ce roman. En lisant le résumé, je me suis dit qu’il me plairait mais je ne me doutais à aucun moment qu’il serait un véritable coup de cœur.

Wam, c’est un personnage  (ou peut être pas, car Wam, en verlan, c’est Moi et il se pourrait que ce soit un petit peu autobiographique, je ne sais pas) très drôle et hilarant. Il est un peu peureux aussi et à certains moments, je ne pouvais m’empêcher de rire. Il a une bonne répartie et j’aime les personnages comme lui. Ses amis aussi sont marrants surtout les surnoms qu’il leur donne.

On découvre Paris comme le voit Wam et c’est ce qui est particulièrement intéressant. On est bien loin des clichés sur Paris :la Tour Eiffel, les Champs Elysées…

En ce qui concerne l’auteur, Slimane Kader, son style d’écriture est très simple mais il faut avoir une certaine connaissance du langage utilisé par son personnage pour comprendre un minimum même si ce n’est pas non plus totalement indéchiffrable.

Le petit moins du roman est qu’il y a quelques erreurs notamment au niveau des heures et quelques coquilles également.

Comme je disais, c’est un véritable coup de cœur, je suis très heureuse que les éditions Robert Laffont/Nil m’ait envoyé ce livre. Encore merci et je le conseille vraiment au personne qui souhaite découvrir Paris avec Wam et son humour à tomber.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s