Sara Gruen – De l’eau pour les éléphants

saragruendeleaupourleselephantslivres

Le résumé du livre :

Ce roman pas comme les autres a une histoire exceptionnelle : en quelques mois, il a fait d’un auteur inconnu un véritable phénomène d’édition, le coup de coeur de l’Amérique. Durant la Grande Dépression, dans les années 1930, les trains des petits cirques ambulants sillonnent les États-Unis. Jacob Jankowski, orphelin sans le sou, saute à bord de celui des frères Benzini et de leur « plus grand spectacle du monde ». Embauché comme soigneur, il va découvrir l’envers sordide du décor. Tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités.
Sara Gruen fait revivre avec un incroyable talent cet univers de paillettes et de misère qui unit Jacob, Marlène la belle écuyère, et Rosie, l’éléphante que nul jusqu’alors n’a pu dresser, dans un improbable trio.
Plus qu’un simple roman sur le cirque, De l’eau pour les éléphants est l’histoire bouleversante de deux êtres perdus dans un monde dur et violent où l’amour est un luxe.

(Source Le Livre de Poche)

Mon avis :

Je voudrais tout d’abord remercier Livraddict et les éditions Le Livre de Poche de m’avoir permis de découvrir un des livres qui, à présent, compte parmi mes préférés. Depuis bien longtemps, je n’avais pas lu un chef d’œuvre pareil, un roman qui, non seulement m’a embarqué, comme jamais je ne l’ai été, dans une histoire aussi sublime mais qui m’a aussi fait découvrir le monde du cirque et, plus fascinant encore, ses coulisses. 

L’histoire se déroule aux Etats-Unis, dans les années 1930, en pleine crise économique. Jacob, un jeune étudiant en médecine animale s’enfuit de son école suite à une tragédie et saute à bord d’un train. Débute alors ses aventures aux seins du cirque des Frères Benzini, « le plus grand spectacle du Monde ». Il y rencontre Marlène, une écuyère et femme d’August, son patron. Il va en tomber fou amoureux mais les choses se compliqueront très vite.

Tout est parfait dans ce livre : l’écriture, fluide et très simple de l’auteur; l’histoire mêlant amour, jalousie, violence, amitié… ; les personnages, Jacob et Marlène, Walter, Camel et surtout les animaux : Rosie, Bobo, Queenie… J’ai éprouvé une réelle affection pour tous, même les plus horribles. Mais mon gros coup de cœur reste pour l’éléphante Rosie qui est attachante et surtout très marrante. La description : l’envers du décor, les différents métiers, classes (artistes et ouvriers), les soins donnés aux animaux sont si bien décrit que l’on ne doute pas que l’auteur s’est renseignée avec plaisir et passion sur ce thème-là.

Je dois avouée que durant ma lecture, je croisais les doigts pour que mes souhaits soient exaucés. Au final, la fin est surprenante dans un sens et l’histoire se conclue en beauté telle les numéraux de fin toujours grandioses et spectaculaires durant une représentation. 

Je remercie encore une fois les éditions Le Livre de Poche et Livraddict pour cette magnifique découverte. C’était un pur moment de bonheur pour moi que de me plonger dans cet univers-là.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s