John Green – Le théorème des Katherine

johngreenletheoremedeskatherinelivres

Le résumé du livre :

Pour Colin, jeune homme surdoué, la femme idéale s’appelle Katherine. Il est sorti avec 19 Katherine… et s’est fait larguer chaque fois.
 
Lorsque sa 19ème Katherine le quitte, il part noyer son chagrin dans un voyage avec son ami Hassan. Alors qu’il élabore une formule mathématique pour prédire la date de rupture avec sa prochaine Katherine, une rencontre va remettre en cause son idéologie de l’amour.
 
Et si l’amour ne respectait pas le théorème des Katherine ?

(Source Nathan)

Mon avis :
 
J’ai reçu ce roman dans le cadre d’un partenariat avec les éditions Nathan – Lire en Live et je les en remercie.
 
J’avais un gros à priori sur ce bouquin rien qu’en lisant le titre mais au final, c’est plutôt une surprise. Une agréable surprise.
 
N’étant pas fan de mathématiques et tout ce qui s’y apparente, je commençais ma lecture avec la conviction que je n’aimerais pas ce roman. Et en fait, j’ai adoré ce bouquin et même plus, ça a été un coup de cœur.
 
L’histoire est assez originale : ce jeune surdoué qui, à la suite d’une énième rupture avec sa petite-amie, Katherine XIX (oui, parce que Colin ne sort qu’avec des Katherine depuis qu’il est en âge de sortir avec quelqu’un) bref, donc à la suite de cette rupture, son ami, Hassan (énorme phénomène celui-là) décide de l’amener faire un voyage en voiture. C’est là que Colin décide d’inventer un théorème qui prédira le moment exact d’une rupture dans une relation. Arrivés dans une petite bourgade, Gutshot, ils vont faire des rencontres qu’ils ne sont pas près d’oublier.
 
Les personnages sont tous excellents : Colin, surdoué et agaçant au possible, étrangement ce genre de personnage me gonfle mais là, pas du tout. Il y a aussi Hassan, pleins d’humours et de réparties, impossible de ne pas rire et puis les autres sont tout aussi intéressants : les Katherine, dont on en apprend un peu grâce à Colin ; Lindsey, jeune fille assez spéciale ; l’autre Colin ; Katrina ; Hollis…
 
Je n’avais jamais lu de livres de John Green même si je connaissais l’auteur grâce à son roman : Will & Will et j’ai beaucoup apprécié son style d’écriture. On se laisse vraiment porter par l’histoire jusqu’à la fin en restant captivés par l’intrigue.
 
Un petit mot sur l’appendice qui conclut ce roman en expliquant le théorème en lui-même. Moi qui suit une quiche en math (et ce n’est pas peu dire, croyez-moi), et bien, étrangement, j’ai parfaitement compris les explications données. L’appendice ajoute un petit plus au roman et je pense que vous devriez le lire parce qu’on comprend bien l’évolution du théorème.

Un gros point positif pour la couverture qui est excellente (même si j’ai eu les épreuves non corrigées ^^ )
 
Voilà, je termine avec un grand merci aux éditions Nathan – Lire en Live pour cet excellent roman. Je vous le conseille si vous souhaitez passer un agréable moment de détente.

 

Publicités

2 réflexions sur “John Green – Le théorème des Katherine

  1. J’adore Green et j’ai adoré celui-ci que j’ai trouvé très drôle.
    J’ai beaucoup ri quand je suis allée lire la fin avant d’avoir terminé le livre et que John Green écrivait que si on avait pas encore tout lu, il fallait arrêter de fouiner 🙂
    J’aime son style, j’aime son humour, j’aime cet auteur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s