Carrie Ryan – La Forêt des Damnés

carrieryanlaforetdesdamneslivres

Le résumé du livre :

Dans le monde de Mary, il y a des vérités simples. Les Sœurs savent toujours le mieux. Les Gardiens protègent et servent. Les Damnés, revenus de la mort, ne renonceront jamais. Et il faut se méfier de la clôture qui entoure le village. La clôture qui les protège de la Forêt des Damnés. Mais peu à peu, les vérités de Mary s’effondrent et son monde est plongé dans le chaos. Un monde post-apocalyptique peuplé de zombies. Une histoire d’amour ensorcelante. 

(Source Fnac)

Mon avis :

N’étant pas très fan de zombies, j’appréhendai la lecture de ce livre. « La Forêt des Damnés » de Carrie Ryan m’a vraiment surprise. L’histoire en elle-même n’est pas des plus originales : un village, encerclé de clôtures de fer, situé au beau milieu d’une forêt infestée de zombies… Je n’ai pas pu éviter de remarquer une certaine ressemblance avec le film « The Village » de M. Night Shyamalan (film plutôt bien, soit dit en passant) même si celui-ci n’inclus pas des damnés dans son histoire. 

L’histoire est la suivante : Dans un monde post-apocalyptique, Mary vit au sein d’un village entouré par de longues clôtures de fer. Les Gardiens sont là pour protéger les habitants de la terrible menace constante des Damnés (des morts revenus à la vie). Mais le jour où sa mère s’approche trop prêt des grilles et se fait mordre par un zombie, le frère de Mary décide de l’envoyer chez les Sœurs, celles qui dirigent le village. S’ensuit une série d’aventures : l’arrivée d’une mystérieuse jeune fille au manteau rouge par un chemin clôturé interdit ; une histoire d’amour impossible et bien d’autres événements encore plus terrible.

Durant tout le livre, j’ai ressenti une certaine angoisse : le fait d’être poursuivie par des zombies qui se jettent, à tout moment, sur les grilles puis le fait d’être reclus dans un village, m’a vraiment effrayé. La forêt est très sinistre et effrayante. On ne risquerait pas de s’y aventurer, croyez-moi ! 

En ce qui concerne les personnages, je les ai globalement appréciés hormis Mary qui, à certains moments, était très agaçante et me sortait par les yeux. D’ailleurs, j’ai trouvé que la plupart des personnages étaient éclipsés au profit de celle-ci. 

Parlons du livre en lui-même, comme un grand nombre de bouquins Young Adult, les mots utilisés par l’auteur sont très accessibles pour un grand nombre de lecteurs. L’auteur a également choisi d’écrire à la première personne du singulier pour faciliter l’entrée du lecteur dans l’histoire.
Les phrases ne sont pas très longues et il y a très peu de passages descriptifs interminables et ennuyeux. Par contre, la description des zombies est plutôt bien écrite : gore à souhait !!!! Ce qui ne m’a pas déplu. 

En conclusion, je vous conseille ce livre, que vous soyez amateur ou pas d’histoires de zombies. Il y a quelques histoires d’amour qui sont légèrement oubliées au profit de la peur et de l’angoisse des personnages. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s