Alex Scarrow – La saga Time Riders (Tome 2 à 9)

alexscarrowtimeridersdeuxlivres

Tome 2 : Le jour du prédateur

Le résumé du livre :

Liam aurait dû mourir en mer en 1912.

Maddy aurait dû mourir d’un accident d’avion en 2010.

Sal aurait dû mourir dans un incendie en 2026.

Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne détruisent l’Histoire.

Suite à une erreur de Maddy, Liam se retrouve bloqué 65 millions d’années en arrière, sur le terrain de chasse de dinosaures plus féroces les uns que les autres. Le garçon doit trouver un moyen de contacter Maddy et Sal au plus vite, s’il veut éviter d’être mis en pièces. Mais ne risque-t-il pas s’endommager l’Histoire et de créer une nouvelle – et terrifiante – réalité ?

(Source Nathan – Lire en Live)

Mon avis :

J’étais très tentée de lire le premier tome de cette saga mais j’ai longtemps hésité. Et je n’aurai pas du ! Car, dans le cadre du partenariat avec les éditions Nathan – Lire en Live, j’ai reçu le second tome de cette série de roman et je les en remercie d’ailleurs. Parce que je crois bien que ça a été un énorme coup de cœur pour moi.

L’histoire de ces trois jeunes gens : Maddy, Liam et Sal sauvés d’une mort affreuse et qui se retrouvent à voyager dans le temps m’a tout de suite attiré et je n’ai pas réussi à lâcher le bouquin, ne serait-ce qu’une minute ^^ Leurs personnalités est si attachantes et différentes qu’on ne peut que les aimer. Sans oublier Bob, l’ordinateur et l’intelligence artificielle Becks qui sont très spéciaux et touchants à leurs manières.

Je suis un peu déçue de ne pas avoir lu le premier tome, j’aurai aimé en savoir davantage sur leur rencontre et puis le premier voyage de Liam en pleine Seconde Guerre Mondiale. Le fait de lire le second tome sans lire le premier n’est en rien gênant car on comprend parfaitement le second tome qui est différent et qui se passe, cette fois, à l’ère des dinosaures, 65 millions d’années avant J.C. Vous voyez un peu le tableau ^^

Quant à l’auteur, Alex Scarrow, j’ai beaucoup aimé sa manière d’écrire et je n’ai en rien été surprise en apprenant qu’il travaillait, autrefois, dans l’industrie du jeu vidéo. Cette série de roman ferait d’ailleurs de bons jeux, le scénario est très intéressant.

Voilà, encore merci aux éditions Nathan -Lire en Live pour cet excellent livre et je compte m’acheter le premier tome sous peu avant de pouvoir lire la suite.

P.S : La couverture est magnifique, j’aime beaucoup le vert qui n’est pas sans rappeler la jungle ainsi que l’œil de dinosaure au-dessus du titre.

alexscarrowtimeriderstometroislivres

Tome 3 : Code Apocalypse

Le résumé du livre :

Ne jouez pas avec le temps…

Liam O’Connor aurait dû mourir en mer en 1912.

Maddy Carter aurait dû mourir en avion en 2010.

Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2026.

Mais à la dernière seconde, une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter.
Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne modifient le passé… et ne détruisent notre monde.

La découverte d’un manuscrit codé va les plonger dans une époque troublée, celle du règne de Richard Coeur de Lion.
Les Time Riders parviendront-ils à sauver le Royaume d’Angleterre ?

(Source Nathan – Lire en Live)

Mon avis :

Enfin l’une des suites que j’attendais le plus cette année est sortie et je remercie les éditions Nathan – Lire-en-Live de m’avoir envoyé ce roman que j’ai, une fois de plus, dévoré.

Quel plaisir de retrouver Maddy, Sal, Liam, Becks et Bob dans de nouvelles aventures dont le scénario, cette fois encore, est très palpitant et surtout enrichissant.

Nos Time Riders vont remonter le temps, au XIIème siècle, en Angleterre, à l’époque du Roi Richard, mais avant cela, ils reçoivent la visite inattendue d’un homme qu’ils avaient rencontrés des années plus tôt.

L’auteur, Alex Scarrow, a vraiment le don d’attiser notre curiosité à propos de l’Histoire avec un grand H. J’avais, évidemment comme beaucoup d’entre vous, entendu parler du Roi Richard et de son frère, le Prince Jean ; du Graal ; du Manuscrit Voynich… mais sans en être plus experte. La passion qu’insuffle Alex Scarrow dans son récit nous invite à céder à notre curiosité et à démêler et découvrir le vrai du faux de son histoire à celle que l’on connaît.

Toujours écrit avec un brin d’humour, l’histoire semble très réaliste.

Comme je l’écrivais plus haut, le roman est palpitant : bourré d’actions, de complots et parfois, de sentiments. Le trio Bob-Liam-Becks est un pur régal et partir en mission avec eux est un bonheur à chaque fois.

Encore merci aux éditions Nathan – Lire-en-Live pour ce bouquin qui a piqué ma curiosité à vif.

Je vous conseille vraiment cette saga qui excelle dans l’art de nous faire voyager dans le temps et nous fait découvrir des époques extrêmement passionnantes.

alexscarrowtimeriderstomequatrelivres

Tome 4 : La guerre éternelle

Le résumé du livre :

Liam aurait dû mourir en mer en 1912.

Maddy aurait dû mourir en avion en 2010.

Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2006.

Mais à la dernière seconde, une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne modifient le passé… et ne détruisent notre monde.

Maddy, Liam et Sal doivent retrouver Abraham Lincoln qui a subitement disparu. Ils n’ont pas une minute à perdre, car, sans lui, la Guerre de Sécession ne peut pas prendre fin !

(Source Nathan – Lire en Live)

Mon avis :

C’est toujours un régal de retrouver Liam, Bob, Maddy, Becks et Sal pour de nouvelles aventures, de plus en plus intéressantes au fil des tomes.

Cette fois-ci, le sujet est la guerre de Sécession et nos héros vont devoir trouver pourquoi Abraham Lincoln, pilier de cette guerre, meurt subitement avant que la guerre ne se déclare.

Dans ce tome, il y en a pour toute l’équipe et ils se retrouvent donc tous au milieu de cette guerre qui ne s’est pas arrêtée, comme elle aurait dû l’être, en 1865.
De plus, qui dit ère actuelle, dit technologie nouvelle et c’est là où Alex Scarrow nous montre tout son talent : il y a les machines agricoles, les montgolfières zeppelins et autres tanks qui fonctionnent à la vapeur ; des êtres génétiquement modifiés pour devenir des ouvriers agricoles ou mécaniques… Un roman à la sauce Steampunk, quoi.

Dans le roman, et c’est d’ailleurs, je pense, un élément important de celui-ci, tout nos héros mûrissent après la vision de ses choses horribles qui se déroulent sous leurs yeux : cette esclavagisme subit par les « eugéniques expérimentaux ».
J’ai eu le sentiment qu’il était un tournant dans l’aventure de nos héros et la fin me confirme parfaitement cette impression.

Quoiqu’il en soit, j’ai adoré ce roman, comme les précédents et j’ai hâte de découvrir le nouveau tome.

Un grand merci aux éditions Nathan – Lire-en-Live.

alexscarrowtimeriderstomecinqlivres

Tome 5 : Les flammes de Rome

Le résumé du livre :

Liam aurait dû mourir en mer en 1912.

Maddy aurait dû mourir en avion en 2010.

Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2006.

Mais à la dernière seconde, une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne modifient le passé… et ne détruisent notre monde.

En voulant empêcher des Américains venus du futur de coloniser la Rome antique, Liam, Maddy et Sal se retrouvent tous les trois piégés sous le règne de Caligula, l’empereur fou. Coupés de leur Base, comment peuvent-ils revenir dans le présent et rétablir le cours de l’Histoire ?

(Source Nathan – Lire en Live)

Mon avis :

Que pourrais-je dire de ce cinquième tome ? Que je l’ai adoré, comme les précédents, et que c’est peut-être un des meilleurs ? Quoique les autres sont tout aussi excellents.

Cette fois-ci, Maddy, Liam, Sal et Bob se trouve coincés en 54 après JC, dans la Rome antique.

En 37 après JC, une équipe de 300 candidats venus du futur bouleverse complètement l’Histoire. Nos héros doivent rapidement rétablir le cours normal de celle-ci car, parallèlement, ils ont également d’autres problèmes : ils sont  poursuivis par des unités de combat qui veulent les éliminer. Voilà le résumé. Le tout est pleins d’humours, d’horreurs aussi et de combats.

La particularité de ce tome est que l’auteur, Alex Scarrow, a intégré dans son roman, deux personnages, Caton et Macron, issus d’une autre saga : « Under the Eagle »de Simon Scarrow qui n’est autre que son frère. La série n’est hélas pas traduite en français.

Cette petite troupe est vraiment attachante et quitter Caton et Macron m’a un peu attristé.

C’est toujours une énorme aventure que de lire un roman de la série « Time Riders » et j’ai hâte que le suivant sorte.

Un grand merci aux éditions Nathan – Lire-en-Live qui font un boulot formidable et nous font découvrir de fabuleux romans. Merci.

P.S : J’oublie d’en parler à chaque fois mais « Great Job » aux équipes chargées des couvertures des romans. Elles sont magnifiques.

alexscarrowtimeriderstomesixlivres

Tome 6 : Les brumes de Londres

Le résumé du livre :

Liam aurait dû mourir en mer en 1912.

Maddy aurait dû mourir en avion en 2010.

Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2006.

Mais à la dernière seconde, une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne modifient le passé… et ne détruisent notre monde.

Traqués par des cyborgs tueurs venus du futur, les Time Riders doivent abandonner New York. Ils se réfugient finalement à Londres, à la fin du XIXe siècle. Mais alors que leurs certitudes volent en éclats au sujet de l’Agence qui les emploie, ils croisent le chemin de Jack l’Eventreur…

(Source Nathan – Lire en Live)

Mon avis :

J’avais imaginé mille et une hypothèses concernant le destin de Liam, Maddy et Sal mais j’étais à des années lumières de la vérité.

Bien que j’avais juste sur quelques détails, le reste m’a complètement surpris.

L’histoire se déroule juste après les évènements du sixième tome, lorsque nos héros préférés reviennent de la Rome antique. Toujours poursuivis par des unités de combat, ils sont obligés de fuir l’Arche et New York.

Ils partent en direction du nord des Etats-Unis en compagnie de Bob, d’une Becks « adolescente » mais aussi de Rashim et Bouba l’éponge.

Après maintes aventures et déboires, les Time Riders se retrouveront finalement en 1888 à Londres, époque victorienne où le célèbre tueur en série Jack l’Eventreur sévissait.

Quant la bannière promotionnelle présente ce roman comme étant celui des révélations, je ne peux que l’affirmer. Le voile de la vérité est enfin levé. On connaît à présent la raison qui a poussé Foster et Roald Waldstein à recruter Liam, Sal et Maddy. Le pourquoi de ce sauvetage mais aussi le comment : question que se posait les héros.

Comme j’écrivais plus haut, j’ai totalement été surprise à en avoir la mâchoire qui se décroche et un peu peinée pour les trois Time Riders car la découverte de ces secrets a bouleversée l’équipe et a remis en question leur mission de conserver la chronologie de l’histoire telle que nous la connaissons.

La partie concernant ces révélations se déroule en 2001 aux Etats-Unis. L’autre partie est celle du Londres victorien où les héros doivent rétablir le cours de l’histoire. En effet, la dernière victime connue de Jack l’Eventreur, Mary Kelly, a survécu, tué puis dévoilé la véritable identité de celui-ci si bien qu’une révolte éclata parmi les populations pauvres de Londres.

Ce tome est un virage dans l’histoire de cette saga et j’avoue être très impatiente de lire le prochain tome qui, pour la petite info, se déroulera au 17ème siècle, en pleine mer des Caraïbes. Rien que le titre et la couverture attisent ma curiosité.

De toute façon, toutes les couvertures de la série sont magnifiques, celle des « Brumes de Londres » y comprit.

Des révélations surprenantes, de l’action, des moments effrayants et de l’humour toujours présents : tel est l’essence de ce tome.

A noter que l’auteur ne nous révèle pas entièrement la vérité et que je trouve le personnage Roald Waldstein toujours aussi mystérieux et incompréhensible. Ses motivations restent pour moi une énigme.

Si vous ne connaissez pas cette saga, foncez ! Elle en vaut vraiment la peine.

Merci les éditions Nathan et Lire-en-Live pour ce roman.

Time Riders 7

Tome 7 : les Seigneurs des mers

Le résumé du livre

Liam O’Connor aurait dû mourir en mer en 1912.

Maddy Carter aurait dû mourir dans un accident d’avion en 2010.

Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2026.

Mais à la dernière seconde, une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne modifient le passé… et ne détruisent notre monde. 

Piégés à Londres lors du grand incendie de 1666, Liam et Rashim échappent aux flammes en embarquant sur un navire pirate. Parviendront-ils à survivre assez longtemps parmi ces hommes sans pitié pour que Maddy et Sal puissent les sauver ?

(Source Nathan – Lire en live)

Mon avis

Je remercie les éditions Nathan – Lire en Live de m’avoir envoyé cette merveilleuse suite des aventures de nos trois Time Riders. Je conseille tout de même aux personnes n’ayant pas lu les tomes précédents de ne pas lire mon avis car j’ai peur de vous spoiler.

Maddy, Liam et Sal sont totalement dévastés après les révélations fracassantes du tome précédent.

Chacun est en quête de sa propre identité, de ses souvenirs qu’ils pensent à présent n’être que pures inventions.

Pour se changer les idées, nos héros, accompagnés de Rashim, remontent le temps pour aller voir de plus près le grand incendie qui ravagea Londres, en 1666. Hélas, la panique les obligea à se séparer. Tandis que Maddy et Sal retournèrent à la Base en 1889, Liam et Rashim fuyant le feu sur le quai, embarquèrent à bord d’un bateau.

De là, l’aventure les mènera en pleine mer, à bord d’un vaisseau pirate.

Rien qu’en lisant le résumé, je me suis dit : ce tome-là s’annonce grandiose. Et je n’ai pas été déçue : l’action est bien au rendez-vous ! Les scènes de batailles navales, de combats au corps à corps ou le siège de forts espagnols sont spectaculaires et, pour la première fois, j’ai vraiment ressentie le danger qui planait autour de Liam et Rashim.

Car ce tome-ci est presque exclusivement centré sur les trois Time Riders. Bob et Becks ne font pas partis du voyage dans le temps et n’apportent pas cette sécurité qui enveloppait nos héros.

Mais outre, l’histoire épique de leurs aventures en mer, les deux jeunes gens vont changer le cours de l’Histoire et abolir l’esclavage bien avant 1865, date où les Etats-Unis votèrent le treizième amendement qui interdit cette pratique.

L’auteur, Alex Scarrow nous livre, dans ce tome, ce magnifique message de solidarité, d’amour, d’amitié,  d’humanité et de tolérance qui me plaisait tant à la lecture des précédents tomes. Cette petite touche d’espoir est toujours ingénieusement intégrée au récit et elle donne cette profondeur au roman qui fait que ce bouquin sera bien plus qu’une histoire de voyages dans le temps et d’aventures épiques que vivront trois jeunes adolescents.

Petite mention spéciale pour la fin des aventures de Liam et Rashim dans les îles des Caraïbes qui m’a tellement émue que j’en avais la gorge nouée. Je n’en dis pas plus de peur de vous spoiler.

Donc, en conclusion, je vous recommande évidemment ce tome, comme les précédents d’ailleurs. Les personnages (les anciens comme les nouveaux : Kwami, Gunny, le vieux Tom, le jeune Will…) sont si attachants et haut en couleurs que j’ai eu un peu de mal à m’en séparer.

Mille mercis aux éditions Nathan – Lire en live de m’avoir fait découvrir cette petite perle littéraire.

alexscarrowtimeridershuitlivres

Tome 8 : La prophétie Maya

Le résumé du livre :

Ne jouez pas avec le temps…

Liam O’Connor aurait dû mourir en mer en 1912.

Maddy Carter aurait dû mourir en avion en 2010.

Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2026.

Les Time Riders commencent à percer à jour les motivations profondes de l’Agence, mais pour trouver les réponses à leurs questions, ils doivent une fois encore remonter le cours du Temps. Au cœur de la jungle du Nicaragua, sur un site archéologique maya, ils découvrent un extraordinaire passage entre passé et futur. Mais tous les Time Riders supporteront-ils la terrible vérité ?

(Source Nathan – Lire en Live)

Mon avis :

Pfff, oui je viens à l’instant de terminer ce huitième et avant dernier tome (le neuvième paraîtra en juin 2015) des aventures de Liam, Maddy et Sal et je dois dire que je suis encore sous le choc.

Après avoir écumé les mers des Caraïbes, Liam, Maddy et Sal accompagnés de Rashim, Bob et Becks tentent désormais de lever le mystère de Pandore. En effet, à quoi riment tous ces voyages dans le temps pour préserver l’histoire si c’est pour que l’humanité ne s’éteigne en 2070 ?

Nos Time Riders partent donc au Nicaragua, en compagnie d’Adam, le jeune homme qui les a aidés par le passé à décrypter quelques mots du Manuscrit Voynich, à l’époque où il découvrit les symboles qui apparaissent également sur le manuscrit.

Dans ce tome-ci, Liam et Maddy semblent avoir plus ou moins digérés l’idée qu’ils n’étaient pas humains mais qu’ils ont bel et bien été fabriqués. En revanche, Sal est plus torturée depuis cette bouleversante annonce et sa visite à New York pour rencontrer la « vraie » Saleena Vikram. J’ai eu l’impression qu’elle était totalement absente du roman. Enfin, elle y était mais toute cette aventure : les questions qui taraudent ces deux amis, les fascinantes découvertes qu’ils firent, lui passent complètement au-dessus de la tête.

Quant à Liam et Maddy, ils sont fidèles à leurs personnalités d’autrefois : Liam, le jeune homme enjoué et un peu naïf du début et Maddy, la jeune chef d’équipe déterminée à comprendre sa raison d’être. D’ailleurs, je l’ai trouvée particulièrement agaçante dans ce tome et franchement désagréable à certains moments : peut-être que cela ne m’avait pas frappé auparavant mais, par exemple, elle n’hésite pas à envoyer Becks au devant du tunnel, non par peur du danger mais pour nettoyer les toiles d’araignées sur leur passage. Enfin bref, son comportement un peu méprisant m’a parfois agacé.

Il est toujours agréable de découvrir des pans de notre histoire mêlés à la fiction et l’auteur, Alex Scarrow, pique à nouveau ma curiosité sur cette période et ce peuple dont je ne connais finalement que peu de choses. Il attise assez cette curiosité et je me plais à tenter de démêler le vrai du faux de cette histoire.

En conclusion, je remercie les éditons Nathan – Lire en live pour ce roman plus que surprenant dont l’intrigue est pleine de rebondissements, de suspense, où l’amour naissant apparaît (enfin !) et où la fin choquante, je l’avoue, promets un dernier tome qui se finira, j’en suis persuadée, en apothéose. Mille mercis !

alexscarrowtimeridersneufvflivres

Tome 9 : Le piège infini

Le résumé du livre :

Liam aurait dû mourir en mer en 1912.

Maddy aurait dû mourir en avion en 2010.

Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2006.

Mais à la dernière seconde, une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne modifient le passé… et ne détruisent notre monde.

La fin approche pour nos Time Riders. Dans un dernier effort pour prévenir les voyages dans le temps qui détruisent notre Histoire, Maddy, Rashim et Becks se rendent en 2070 pour rencontrer l’énigmatique Waldstein et découvrir s’il est leur ami ou leur ennemi. Ce qu’ils découvrent les choque et dépasse ce que n’importe qui aurait pu imaginer. Entre-temps, Liam et Bob vont au Ier siècle, à Jérusalem, pour découvrir où se trouve le second transmetteur. 

Leur dernière mission pour sauver l’humanité approche…

(Traduction non officielle : le résumé officiel n’est pas correct. Donc je suis désolée si le mien n’est pas très bien expliqué ^^)

Mon avis :

Voilà, c’est avec émotion que j’ai terminé de lire le dernier tome de l’excellente saga Time Riders d’Alex Scarrow.

Dans ce dernier tome, Liam, Maddy, Rashim, Bob et Becks s’accordent quelques vacances à travers le monde. Mais en revenant, ils sont décidés à avoir les réponses aux questions qui occupent leurs esprits : pourquoi doivent-ils laisser l’Humanité périr par le virus Kosong ? Quel est le message que Becks ne peut révéler avant la fin ? Quel est donc cet espace du chaos et à quoi sert-il ? Autant de questions qui auront finalement une réponse dans ce tome-ci.

Après un précédent tome bouleversant et très triste, je débutais ma lecture, non sans émotion, je l’avoue (sachant que ce serait la dernière en compagnie de l’équipe des Time Riders). Tous sont attristés par les événements survenus dans la jungle du Nicaragua et tentent, tant bien que mal, de continuer à vivre leurs vies. Mais la découverte du transmetteur dans le temple, au Nicaragua, a changé beaucoup de chose et ils sont déterminés à savoir pourquoi il a été mis ici ? Et par qui ? Maddy, Becks et Rashim partent donc en 2070 à New York (où ce qu’il en reste) pour rencontrer Waldstein et avoir des réponses. Tandis que Bob et Liam se rendent au Ier siècle à Jérusalem, avant l’apparition du Christ pour chercher l’autre transmetteur.

Comme à chaque tome, l’auteur nous plonge brillamment dans une époque et un lieu. En l’occurrence ici, on a la chance d’en découvrir deux : le New York de 2070 : ravagé et à moitié englouti par l’eau. Quelques semaines avant que le virus ne se déclare. Alex Scarrow nous décrit une Amérique effrayante, divisée en deux. La loi du plus fort règne dans une de ses deux parties et on ressent bien la dangerosité de s’y aventurer. L’autre partie, celle plus à l’Ouest, est protégée par des frontières pour séparer l’Est sauvage et détruit, de l’Ouest (les Etats Fédérés). Cet endroit n’est pas plus sûr que l’autre car les pluies acides tombent sur les villes et on n’y vit pas mieux que dans l’Est.

Avant le tome 8, j’avais l’impression que les héros étaient, finalement, à l’abri du danger. Mais après la fin de ce huitième tome, je n’étais plus sûre de rien. Du coup, j’étais en angoisse permanente tellement j’avais peur de ce qui pouvait leur arriver.

L’autre lieu qui fait tout autant marcher notre imagination est Jérusalem au Ier siècle. Je pensais que  ce serait un peu délicat de parler de cette époque, d’intégrer Jésus à cette fiction mais l’auteur l’a fait naturellement et la partie religieuse s’insère parfaitement au récit. J’ai pris énormément de plaisir à imaginer l’endroit, la culture, les gens… De découvrir des détails que je ne connaissais pas forcément et, comme à chaque fois, de vérifier si les faits sont réels ou non. C’est vraiment un don chez l’auteur : mélanger la fiction au réel et nous obliger à enquêter par nous même pour voir si cela s’est vraiment passé. Ses romans sont ludiques et attisent notre curiosité.

Au fil du roman, j’étais complètement sous pression et j’avalais les pages rapidement pour avoir enfin les révélations finales. Et la fin m’a parfaitement convaincue. La saga se termine sur une note triste (difficile de retenir les larmes ^^) mais les réponses données correspondent parfaitement et sont logiques par rapport au début de la saga. Je suis vraiment satisfaite de cette touche finale : triste mais satisfaite.

En conclusion, je vous recommande non seulement ce tome mais surtout la saga entière. L’auteur nous transporte dans des univers différents tout en créant le sien. Les lieux et époques sont tellement bien décrits et abondent de détails que l’on s’y croirait réellement.

Dans ce dernier tome, on retrouve l’action, les rebondissements, les révélations mais aussi cette amitié tenace et plus forte que tout qui lie ce petit groupe auquel je me suis maintenant attachée. C’était un crève-cœur de tourner la dernière page de ce roman mais, au final, je suis heureuse de cette fin.

Pour finir, je remercie les éditions Nathan et Lire en Live : ce sont eux qui m’ont fait découvrir ces excellents romans. Ce dernier tome est un gros coup de cœur. Mille mercis!

Publicités

2 réflexions sur “Alex Scarrow – La saga Time Riders (Tome 2 à 9)

  1. Je suis en train de le lire (doucement, je suis un peu débordée LOL) mais ton avis me donne envie d’aller plus vite! ^^ Pourquoi il n’y a pas l’avis du tome 1 ?

    • J’ai hâte de lire ton avis dessus personnellement je trouve que c’est un excellent tome 🙂
      Pour le tome 1, bah je ne l’ai pas lu ^^ Je n’avais pas reçu ce tome en ENC alors j’ai continué de lire la saga. J’attends de lire les deux derniers tomes et je lirai le premier pour ne pas m’embrouiller ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s