Lauren Weisberger – Le diable s’habille en Prada

57390907

 

Le diable s’habille en Prada

Le résumé du livre :

Vingt-trois ans, un diplôme de littérature en poche, Andrea débarque à New York en quête d’un premier job, prête à croquer à belles dents dans la Grosse Pomme. On lui offre – ô, miracle ! – le poste d’assistante de Miranda Priestly, la rédactrice en chef d’un prestigieux magazine de mode. Comment, elle n’a jamais entendu parler de Runway ni de sa grande prêtresse dont le nom est aussi célèbre que ceux de Chanel ou de Versace ? Voyons, des millions de filles se damneraient pour être à sa place ! 
Mais les dessous de la mode ne sont pas toujours propres, et au contact de son incomparable patronne, Andrea découvre vite ce que le mot «enfer» veut dire…

(Source Fnac)

Mon avis :

C’est un livre remplit d’humour. J’aime beaucoup le style de Lauren Weisberger, un peu d’humour, d’émotions…. On rit beaucoup, on stresse énormément aussi, à croire qu’on est, nous même, sous les ordres de l’horrible Miranda. Bref j’ai beaucoup aimé, je vous le recommande. Le film n’est pas mal, non plus, même si Miranda est un peu trop gentille, comparée au livre.

laurenweisbergervengeanceenpradalivres

Vengeance en Prada

Le résumé du livre :

Cela fait dix ans qu’Andrea Sachs a démissionné du magazine Runway, dix ans qu’elle a plaqué Miranda Priestly et ce job d’assistante pour lequel « des milliers de filles se damneraient ». La papesse de la mode et ses satanées exigences ont eu raison de sa détermination. 

Depuis, Andy et Emily, son ex-collègue et ancienne ennemie jurée, ont joint leurs forces pour fonder un magazine de mariage haut de gamme, The Plunge, devenu la référence incontournable. Eh oui, la roue tourne ! Andy a tout juste 30 ans, elle a du succès et elle est sur le point de se marier. Ses années de calvaire lui paraissent loin désormais, bien qu’elle fasse toujours attention de se tenir à distance de Miranda. Seulement, cette dernière sait reconnaître une opportunité quand elle en voit une et The Plunge lui fait envie. Autant dire qu’elle ne va pas manquer de se rappeler à leur bon souvenir…
Le diable est de retour, plus infernal que jamais !

(Source Fleuve Noir)

Mon avis :

J’étais décidée à lire ce roman, cette suite du livre de Lauren Weisberger : Le Diable s’habille en Prada, à sa sortie en poche mais étant donné que je l’ai remporté, quelques mois plus tôt, lors d’un concours, et comme nous sommes en plein été, j’ai pensé que ce serait idéal comme lecture « légère » alors je l’ai finalement lu.

Dix ans après sa fuite de Paris en ayant envoyé boulé Miranda Priestly, Andy crée avec sa meilleure amie (et ancienne collègue de chez Runway : Emily) un magazine consacré aux mariages. Malheureusement pour elles, Miranda Priestly a eu vent de cette réussite et souhaite que The Plunge fasse partie du même groupe de presse que Runway.

Voici en quelques mots l’intrigue. Hélas, je n’ai pas vraiment accroché à cette suite, comme ce fut le cas avec le premier tome. L’histoire est très lente à débuter : les premiers chapitres relatent du mariage d’Andy qui trouve une lettre peu flatteuse de sa belle-mère dans les affaires de son futur mari. Pendant plusieurs chapitres, Andy est assaillie de doutes concernant sa relation et est en colère contre Max. J’ai trouvé que cette partie était agaçante et franchement chiante à lire parce que Andy tourne en boucle sur ses soucis et heureusement après, les problèmes avec Miranda arrivent. Sauf que j’ai plus eu l’impression que c’était le spectre de Miranda qui planait sur ce roman car, en y pensant, elle est peu présente « physiquement » dans le bouquin, ce qui est dommage parce que l’une des grandes scènes de ce roman est un dîner qu’elle organise et la scène est un pur régal. En dix ans, elle n’a absolument pas changé et est toujours une abominable personne. Vraiment, le fait qu’elle soit si peu présente gâche, à mon avis, ce roman dont le titre reste un mystère pour moi (Vengeance pour qui Andy ? Miranda ?). Parce que si, comme je le pense, le titre fait référence à Andy, ce serait un peu idiot car elle ne s’habille pas en Prada, du moins, pas dans la vie de tous les jours et je ne pense pas, à moins que je ne me trompe,  que cette marque fut mentionné à propos d’Andy.

Sinon Lauren Weisberger reste fidèle à ses personnages et, bien que plusieurs années ce soit écoulées, les caractères d’Andy (douce et drôle) ; d’Emily (cassante et un peu snob) ; Nigel (hilarant et extravagant) ; Miranda (horrible !) n’ont pas beaucoup changés. Lire et découvrir ce qu’il advient d’eux après tant d’années est assez sympathique, je le reconnais : avoir des nouvelles des personnages principaux mais aussi des secondaires tels que Christian, Lily, Alex et des nouveaux qui intègrent leurs vies comme Max, Barbara, Miles… ce tout est pour moi le gros plus du roman et rien que pour ça, il vaut la peine d’être lu.

Bien que le monde de la mode m’intéresse assez peu, lire la suite des aventures d’Andy (qui a bien galéré dans le premier tome) était sympathique même si ce n’est pas le meilleur roman de l’auteur. Malgré tout, je le recommanderais quand même à ceux et celles qui ont aimé Le Diable s’habille en Prada, ne serait-ce que pour savoir ce qu’il advient des personnages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s