J.R.R. Tolkien – Le hobbit

jrrtolkienlehobbitlivres

Le résumé du livre :

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent dans un voyage périlleux. C’est le début d’une grande aventure, d’une fantastique quête au trésor semée d’embûches et d’épreuves, qui mènera Bilbo jusqu’à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug…

Prélude au Seigneur des anneaux, Bilbo le Hobbit a été vendu à des millions d’exemplaires depuis sa publication en 1937, s’imposant comme l’un des livres les plus aimés et les plus influents du XXIème siècle.

(Source Le Livre de Poche)

Mon avis :

Je tiens à remercier Ségolène des éditions Le Livre de Poche de m’avoir gentiment proposé de chroniquer cette nouvelle traduction du Hobbit.

Il faut savoir que ma première lecture remonte à plus d’une dizaine d’année, lorsque j’étais adolescente. La saga cinématographique Le Seigneur des anneaux battait son plein et je voulais absolument prolonger mon plaisir dans cet univers. On m’avait alors (bien) conseillé de lire Le Hobbit.

L’histoire se déroule plusieurs années avant les événements du Seigneur des anneaux : Bilbo Bessac (dans les anciennes versions, son nom était différent : Bilbon Sacquet ou Bilbo Baggins), un Hobbit plutôt casanier se retrouve mêlé à une aventure en compagnie de Gandalf, un magicien et d’une bande de Nains. Ces derniers cherchent à atteindre la Montagne Solitaire et récupérer l’or que le dragon Smaug leur a dérobé. Le voilà donc sur les routes de la Terre du Milieu, à braver mille dangers et à vivre des expériences qu’aucun Hobbit ne peut se targuer d’avoir vécu.

A l’origine, Le Hobbit est un roman destiné aux enfants et cela se ressent lorsqu’on compare la trilogie du Seigneur des anneaux, pleine de longs passages de descriptions et d’explications interminables. Dans les 400 pages de ce roman, chaque chapitre a son lot d’action si bien que l’on a vraiment pas le temps de s’ennuyer. On passe d’une bande de trois trolls peu futés qui essayent tant bien que mal de rôtir la compagnie de Nains aux mystères de la Forêt Noire et de ses Elfes peu commodes… bref Bilbo vit un tas d’aventures passionnantes que j’ai plaisir à chaque fois de redécouvrir.

Je ne vais pas m’épancher sur l’histoire de ce roman car, avec la sortie des trois volets cinématographiques (que j’ai forcément adoré ^^), je suppose que pas mal d’entre vous connaissent déjà l’intrigue.

En revanche, cette nouvelle traduction de Daniel Lauzon est assez intéressante. Pour commencer, en début de roman, le traducteur nous donne une explication sur la prononciation des noms des protagonistes. J’avoue que, pour ma part, elle fut utile car celle-ci était terriblement mauvaise. Le nom de Bilbo a également été modifié : ici, il le nomme Bilbo Bessac. J’ai eu beaucoup de mal au début car pour moi, dans mon esprit, il restera toujours un Sacquet (dans mon ancienne version, il se nommait Bilbo Baggins comme dans la version originale).

Ensuite, comparée à la traduction de Francis Ledoux, je la trouve plus fluide et surtout plus poétique. Et cela se ressent surtout au niveau des chansons et des énigmes posées par Bilbo et Gollum dans le chapitre « Enigmes dans le noir ».

En conclusion, je vous conseille cet excellent roman de Tolkien qui est plus abordable que sa trilogie du Seigneur des anneaux. De plus, cette nouvelle traduction plus moderne apporte une touche plus poétique que je ne percevais pas dans l’ancienne version. Mais attention, ce n’est pas une raison pour jeter votre ancien bouquin, hein, il a tout de même son charme ^^

Mille mercis à Ségolène et aux éditions Le Livre de Poche de m’avoir poussé à nouveau dans la Terre du Milieu en compagnie de Bilbo, Thorin, Gandalf et tous les autres. Merci !

P.S : Un grand bravo pour la couverture. Elle est sublime.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s